Kuurne Motors, Un acteur international

Kuurne Motors, Un acteur international

Est-ce le goût de l’interdit ou simplement l’admiration paternelle ? Dieu seul le sait…mais ce qui est sur c’est que l’automobile, Basile est tombé dedans quand il était tout petit.

Alors qu’en 1980, son père carrossier à Paris, écume les casses automobiles , le petit Basile âgé de 5 ans , n’a qu’une idée en tête, le suivre .

 Une idée qui n’est pas forcément du goût de son père qui a peur que le gamin se blesse. Mais peu importe les interdictions ou recommandations, les voitures le fascinent. Très vite, il en apprend toutes les caractéristiques et particularités et est capable de reconnaitre chaque modèle à partir d’un simple détail, d’une pièce de carrosserie, d’un rétroviseur ou d’un phare. Du coup, dès le plus jeune âge, il n’envisage pas sa carrière ailleurs que dans l’automobile et aujourd’hui encore, s’il devait tout recommencer, il le ferait dans le même milieu.

Par défaut, il s’engage dans des études de carrosserie, mais il sait déjà que ce ne sera pas son métier, car lui, ce qui le passionne, c’est la vente. Son diplôme en main, il ne va pas chercher du travail comme ses petits camarades, mais se concentre sur l’achat et la vente, car, on le sait bien, pour bien vendre, il faut d’abord bien acheter. Pendant trois ans, il va ainsi se frotter au marché, en apprendre les coulisses et les astuces et surtout, il va construire son réseau, un élément déterminant pour développer une affaire dans ce milieu, et cela, Basile l’a compris depuis longtemps. Là encore, notre homme à des atouts. Il parle près de cinq langues et surtout, il est habile et à une compréhension presque innée de la culture et des us et coutumes de nombreux pays. Un point fort qui lui permet d’être bien accueilli partout, car simple, gentil et respectueux de la manière de faire localement. Outre l’Europe, il est familier avec nombre de pays du Moyen-Orient ce qui lui ouvre de nombreuses portes.

En 1997, alors qu’il n’a que 22 ans, il crée Auto-Basile et met à profit ses connaissances. Il connait la plupart des marchés automobiles européens et notamment celui de Bruxelles, le dimanche matin, un endroit très réputé enBelgique et où beaucoup de transactions s’effectuent. En effet, à l’époque l’internet balbutie et la plupart des achats et ventes d’occasion se font par l’intermédiaire de marchés ou de petites annonces. La stratégie s’était donc d’avoir un bon réseau de contacts, de bons tuyaux et aussi de ne pas hésiter à se lever tôt. Là encore, Basile était un champion, toujours le premier sur place, toujours le premier à acheter les journaux d’annonces, le tout avec un seul objectif, être le premier à faire la bonne affaire.

Son premier local n’est pas très bien situé, mais peu importe, cela n’empêche pas notre homme de faire de belles affaires. Rapidement, il saisit l’opportunité de racheter une société de vente de voitures, Kuurne Motors, localisée, comme son nom l’indique, à Kuurne. L’entreprise qui vend est en difficulté et pourtant l’emplacement est parfait, car sur une artère très passante de la ville. Il n’en faut pas plus pour Basile qui fait véritablement décoller ses affaires. Pour y arriver, il décide d’abord de séparer la partie vente et la partie mécanique, car vendre des voitures dans un atelier mécanique n’est pas ce qu’il y a de plus attirant. Marqué durant son jeune âge devant l’image d’une voiture désossée, il comprend que la scène peut volontiers repousser les acheteurs. Il n’abandonne pas pour autant la partie mécanique, mais il la soustraite dans un premier temps à un collègue installé dans un local à quelques rues du show room de Kuurne Motors qui profite au passage d’un sérieux lifting. 

La société prenant de l’ampleur, il acquiert en 2015 un autre terrain situé à quelques mètres de son point de vente pour stocker plus de véhicules et ainsi répondre à la demande de ses clients. 

Qui plus est, il assure l’entretien et la préparation de plus en plus de véhicules et a donc besoin de place.

Même s’il est installé à Kuurne, Basile ne délaisse pas pour autant ses marchés internationaux et cela tombe bien, car dans les années 90, la demande est énorme, tant en Europe qu’en Afrique ou au Moyen-Orient, notamment pour les grosses cylindrées. L’une des forces de Basile, c’est justement de pouvoir analyser rapidement la demande dans chaque pays et d’y proposer les produits adaptés. Grâce à ses contacts, à sa jovialité et à son sérieux, son réseau de contacts ne cesse de grossir. De nombreux pays importent alors des véhicules en masse,  mais ils ont du mal à trouver le bon interlocuteur, l’homme de confiance, celui capable de leur apporter ce qu’ils recherchent sans avoir à apprendre comment le marché belge fonctionne. Basile devient dès lors leur interlocuteur privilégié, car la Belgique est depuis longtemps, de par sa position, mais aussi grâce aux différentes langues qu’on y parle, une véritable plaque tournante pour le marché automobile. 

Quand il s’agit de négocier, Basile est là encore l’homme de la situation, changeant de stratégie pour chaque pays. Par exemple, si en Europe, le rapport qualité/prix prévaut, dans certains pays du Moyen-Orient, c’est d’abord le relationnel et les sentiments qui font la différence. Grâce à ses qualités, notre homme devient incontournable sur nombre de marchés et notamment celui des véhicules de prestige.

Toutefois, si savoir bien acheter et bien vendre sont indispensable, notre homme s’est aussi construit une image de sérieux. Avec lui, pas d’entourloupes ou de mauvaises surprises. Chaque véhicule qui passe entre les mains de Kuurne Motors bénéficie d’une traçabilité totale grâce au système CarPass qui garantit l’historique des automobiles. Chaque modèle vendu est contrôlé, révisé et garanti et Kuurne Motors assure un service après-vente complet. Il peut ainsi intervenir sur tous les véhicules vendus en cas de souci et cela même quelques années après la vente. 

De surcroît, Basile suit de près les réglementations pour s’y adapter et s’y conformer le plus rapidement possible.

Au fil du temps, Kuurne Motors s’est aussi tourné de plus en plus vers le marché professionnel auquel Basile consacre désormais 100% de son temps, tirant parti de ses 25 ans d’expérience. Pour la vente aux particuliers, la société dispose d’une force de vente qualifiée et d’un show room avec en permanence une cinquantaine de véhicules et un turnover très rapide. Dans les faits, un véhicule ne reste jamais très longtemps à la vente. Une méthode efficace qui permet à l’entreprise de vendre 1500 voitures par an, dont une grosse part sur le marché professionnel et ce chiffre pourrait être bien plus important si l’approvisionnement était plus généreux. Quoi qu’il en soit, l’entreprise emploie aujourd’hui 10 personnes et est largement reconnue bien au-delà des frontières belges autant pour son sérieux que pour l’humilité de son patron.

Quant à l’avenir, il s’annonce d’ores et déjà radieux d’autant que dans le show room, Giorgio, un petit gamin de 8 ans et accessoirement le fils de Basile, passe une bonne partie de son temps libre autour des voitures dont il connait déjà tous les détails…ça ne vous rappelle pas quelqu’un ?

KUURNE MOTORS
Brugsesteenweg 184
8520 Kuurne Belgique
Tél. : +32 475 72 69 34
info@kuurnemotors.com
www.kuurnemotors.com