En bref Juin 2020 : La première Nissan GT-R50 ItalDesign, FCA demande de l’aide à l’Italie, Le Salon de Genève 2021 déjà compromis ?

En bref Juin 2020 : La première Nissan GT-R50 ItalDesign, FCA demande de l’aide à l’Italie, Le Salon de Genève 2021 déjà compromis ?

La première Nissan GT-R50 ItalDesign, le premier exemplaire client déjà livré

Nous vous en avions déjà parlé lors de sa présentation, voici la version définitive du premier exemplaire client de la Nissan GT-R50 Italdesign. Cet exemplaire possède une peinture bleutée assez originale, qui contraste avec des éléments peints en noir. Il s’agit d’un des 50 unités de la japonaise sur base de GTR Nismo version 2018, qui seront produits pour un prix avoisinant le million d’euros. Un look différent qui n’a pas pour autant refroidi les futurs clients, tandis que la GT-R36 se fait doucement prier.

 


FCA demande de l’aide à l’Italie, une demande de 6,3 milliards d’euros

Comme bon nombre de secteurs d’activité à travers le monde, une aide étatique n’est pas à écarter en période de crise. Le groupe italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA), actuellement dans une mauvaise passe liée à la crise du Coronavirus, a officialisé une demande d’aide au gouvernement italien s’élevant à 6,3 milliards d’euros. Un prêt qui devrait servir à aider ses usines italiennes et à faciliter la fusion avec le groupe PSA, toujours d’actualité. S’il venait à être accordé, il s’agirait du plan d’aide le plus massif pour une entité automobile unique.


Le Salon de Genève 2021 déjà compromis ? L’organisateur n’écarte pas l’idée.

La crise du Coronavirus aura eu raison de l’édition 2020 du Salon de Genève, un des événements automobiles les plus importants. L’organisation aurait dû contracter un prêt auprès du Conseil d’Etat suisse afin de faire face aux pertes et financer la prochaine édition, mais il semblerait que ce prêt soit assorti à des conditions, jugées inacceptables par l’organisateur. Par ailleurs, les exposants majeurs semblent davantage envisager une édition en 2022 qu’en 2021, de quoi donner plus de poids au refus du prêt et à une nouvelle année vierge pour le GIMS.


Hertz dépose le bilan, l’Europe pas concernée

Le groupe spécialiste de la location de voitures, fortement touché par la pandémie au point de perdre jusqu’à 73% de sa valeur boursière, a opté pour une solution drastique. L’entreprise a déposé le bilan et s’est placé sous protection judiciaire. L’entreprise doit présenter un plan de sauvegarde économique dans les 60 jours, sous peine de disparaître. Hertz a déjà commencé par licencier 20,000 salariés, tandis que ses activités américaines et canadiennes sont presque à l’arrêt et scrutées par le gouvernement américain.


Ferrari, Lelouch et Leclerc, un remake de “C’était un rendez-vous”.

La marque italienne s’est associée au célèbre réalisateur Claude Lelouch pour tourner un remake de son court-métrage “C’était un Rendez-vous” (que nous vous conseillons vivement). Cette nouvelle version se déroule dans la principauté de Monaco, complètement vide pour l’occasion, avec un Charles Leclerc au volant d’une Ferrari SF90 Stradale, le premier véhicule hybride de série de l’histoire de la marque. La vidéo finale risque d’être impressionnante, puisque Leclerc aurait atteint des vitesses dépassant les 230 km/h.

 


Aston Martin en pleine restructuration, le PDG Andy Palmer remplacé

Le constructeur anglais n’en finit pas de faire parler de lui, après la prise de contrôle par le milliardaire Lawrence Stroll, peu de temps avant la crise sanitaire actuelle. En ce sens, les difficultés d’Aston Martin ne sont pas terminées, et le constructeur est en phase de restructuration. Andy Palmer, président d’Aston Martin depuis 2014 est jugé responsable de l’entrée en bourse peu satisfaisante de la firme de Gaydon. Il a donc été remplacé par Tobias Moers (PDG de Mercedes-AMG depuis 2013), qui devrait prendre ses fonctions le 1er Août 2020.


Plan de relance : électrification et relocalisation, 8 milliards d’euros d’aides d’Etat

Le président Emmanuel Macron a annoncé le 26 mai les grandes lignes du plan de relance de l’automobile, un secteur d’activité très touché. Ce plan de relance est l’occasion pour la France d’accélérer la transition vers la voiture électrique et autonome, et de devenir un acteur majeur en Europe. Tout d’abord par un développement des infrastructures de recharge, ainsi que par un fond de 600 millions pour soutenir les petites entreprises. L’Etat s’engage à aider à hauteur d’environ 8 milliards d’euros, tandis que les constructeurs s’engagent à relocaliser certaines chaînes de production.

 


Evolution sur la législation de l’éthylotest, sa présence n’est plus obligatoire dans le véhicule.

Une mesure de 2012 imposait la détention d’un éthylotest dans le véhicule, afin de développer l’autocontrôle chez les conducteurs. Depuis un décret du 18 mai 2020, cela n’est désormais officiellement plus obligatoire. Dans les faits, l’application de cette mesure s’est révélée être un fiasco, puisque la faisabilité et l’efficacité de cette obligation n’étaient pas avérées. Par ailleurs, il n’y avait aucune sanction prévue concrètement par les textes. Quoiqu’il en soit, un éthylotest peut toujours s’avérer utile en cas de doute.

Top