Ferrari Daytona SP3, le nouveau bijou italien

Ferrari Daytona SP3, le nouveau bijou italien

Le deuxième modèle de la série Icona de Ferrari a été présenté aux Finali Mondiali 2021, au Mugello. Les Monza SP1 et SP2 ont donc déjà une petite sœur, la Ferrari Daytona SP3. Cette targa atypique s’inspire des 330 P3 et P4, et comme souvent chez Ferrari, tous les modèles ont déjà été alloués. En effet, seuls 599 exemplaires seront construits pour certains clients choisis sur le volet, contre un chèque de 2 millions d’euros.

Esthétiquement, sa silhouette fluide va de pair avec les illustres aînées dont elle s’inspire. En effet, difficile de ne pas reconnaître les galbes d’une 330 P4. Utilisant un châssis de LaFerrari Aperta, la Daytona SP3 possède un squelette ultra-dynamique, avec des portes s’ouvrant à la verticale, des jantes assez minimalistes et des rétroviseurs réminiscents des voitures de course d’antan (plutôt avancés sur la carrosserie). Quant à la poupe, elle serait presque minimaliste, avec ses stries horizontales, son bandeau lumineux et ses deux échappements protubérants. Néanmoins, sa ligne reste moderne, notamment grâce à sa signature lumineuse, son nez aplati et les nombreux éléments aérodynamiques. Cette auto est un bijou d’ingénierie, utilisant des matériaux dérivés de la Formule 1 (matériaux composites etc…).

Dans l’habitacle, la Daytona SP3 rend homme au passé avec des sièges gaufrés et intégrés à la carrosserie (de couleur bleue, comme sur les prototypes Ferari d’époque). Néanmoins, les temps modernes requièrent une instrumentation numérique, la présence d’un manettino sur le volant néo rétro, mais sans écran tactile sur la console centrale. En revanche, les sièges se rejoignent au centre de celle-ci, au niveau de la boîte F1 à double-embrayage et 7 rapports, rappelant les grilles en H des anciennes Ferrari. L’auto possède un immense pare-brise et un unique essuie-glace, comme sur les voitures de course d’auparavant.

Sous le capot, la Ferrari Daytona SP3 embarque un bloc en position centrale arrière (clin d'œil au passé encore une fois). Il s’agit du V12 atmosphérique de la 812 Competizione quelque peu amélioré, et développe 840 chevaux pour un couple maximal de 697 Nm. La Ferrari routière la plus puissante de l’histoire abat ainsi le 0 à 100 km/h en 2,85 secondes. Elle peut rouler jusqu’à 340 km/h.

Fiche technique 

  • Moteur : V12 6,5 L atmosphérique
  • Puissance : 840 ch
  • Couple : 697 Nm
  • Poids : Non communiqué
  • 0-100 km/h : 2,85 sec
  • Vitesse max : 340 km/h
  • Prix : à partir de 2 millions d’euros

Categories:

  • Nouveautés

Marque / Modèle en rapport:

  • Ferrari

Le Mag' Annonces-Automobile

En kiosque actuellement