DS 9, le haut-de-gamme français

DS 9, le haut-de-gamme français

La jeune marque DS revendique depuis sa création son côté premium. Toutefois, DS cherche tant bien que mal à se construire une véritable image haut-de-gamme à la française. Après deux modèles limités sur le segment peu flatteur des SUV, voici que DS nous présente une berline luxueuse et haut-de-gamme, la DS 9, censée devenir son vaisseau amiral pour les prochaines années. La DS 9 est produite en Chine et devrait être commercialisée en France au deuxième semestre 2020 pour un prix encore inconnu. 

La DS 9 est une grande berline tricorps de 4,93 mètres de long qui emprunte la plateforme EMP2 rallongée de la 508 version chinoise (donc plus longue). Les lignes semblent fluides et limpides, avec de nombreux éléments en chrome. Selon DS, ceux-ci font écho aux éléments graphiques de la grande carrosserie française des années 30. Les mauvaises langues vous diront qu’il s’agit davantage de plaire au marché chinois. Pourtant DS cherche à rendre hommage à LA DS de 1955, avec notamment les rappels de clignotants en haut du toit, ainsi qu’une grande barrette de chrome sur le capot avant (hommage à la DS Prestige des années 70).

Dans l’habitacle, DS s’est appuyé sur le confort et les nouvelles technologies. En effet, l’empattement de 2,9 mètres permet un intérieur très spacieux. Les sièges sont massants, chauffants ou ventilés. Le système DS Active Scan Suspension permet un meilleur agrément pour les occupants. La DS 9 reprend les technologies et aides à la conduite du DS 7 Crossback, avec notamment le pack Drive Assist qui permet une conduite semi-autonome de niveau 2 ou encore le DS Park Pilot. Luxueux, l’intérieur possèdes des commandes serties en partie en cristal et des surpiqûres point perle.

Sous le capot, on retrouve 4 motorisations du groupe PSA : 3 hybrides rechargeables (225; 250 et 360 ch) et une version 100% thermique avec un bloc essence 4 cyl 1,6 Turbo. Les versions hybrides rechargeables sont associées à 2 moteurs électriques et une batterie de 11,9 kWh. L’autonomie en tout électrique est annoncée pour 45 km. Toutes les motorisations sont associées à la transmission automatique EAT8. Pour le moment, seule la version 225 chevaux est disponible.

Top