Les Ventes aux enchères : Indicateurs de marché

Les Ventes aux enchères : Indicateurs de marché

Pour tous les passionnés auto que nous sommes, acquérir le véhicule de nos rêves s’apparente au graal. Pour ce faire, il y a bien des moyens mis à votre disposition, et nous vous proposons dans ce dossier de vous parler des ventes aux enchères, et tout particulièrement des ventes aux enchères privées, menées par des maisons de vente. Car en effet, il existe de nombreux types de ventes aux enchères automobiles (dédiées aux modèles de collection, aux véhicules saisis, aux modèles peu kilométrés etc…). Vous n’avez que l’embarras du choix.

Pour beaucoup, leur fonctionnement reste un mystère et s’apparente au mystique, entre bonnes affaires, spéculation et déceptions. Les ventes aux enchères ont beaucoup évolué avec le temps et les nouvelles technologies. Quoiqu’il en soit, ces dernières années, les ventes aux enchères ont pris une place de plus en plus importante dans le milieu automobile. Elles sont un indicateur intéressant des tendances du marché et permettent de se faire une idée globale des prix. De surcroît, elles peuvent s’apparenter à un sacré spectacle lorsqu’elles sont menées avec enthousiasme et énergie, ou encore lorsqu’il y a des lots prestigieux. 

Dans ce dossier, nous vous expliquons comment fonctionne le processus d’une vente aux enchères automobile classique. Quels sont les acteurs qui permettent à ce secteur de l’automobile de vivre : qu’il s’agisse des grandes maisons de vente, ou encore des vendeurs et acheteurs. De nos jours, la concurrence est rude entre les différentes maisons aux enchères, qui cherchent à se singulariser en proposant des lots de plus en plus exclusifs. Enfin, nous vous dirons un petit mot sur les principaux types de véhicules pouvant s’échanger dans le cadre d’une vente aux enchères : véhicules modernes ou classiques, il y en a pour tous les goûts.

Le processus

Qu’est-ce qu’une vente aux enchères et comment se déroule-t-elle ? Dans le cadre d’une vente aux enchères, un vendeur confie un véhicule à un commissaire-priseur (souvent travaillant pour le cadre d’une maison de vente). Ce dernier est chargé d’inspecter, tester et expertiser le véhicule, qui sera vendu en l’état avec un prix de réserve fixé avec le vendeur (parfois il se peut qu’il n’y ait pas de prix de réserve). Ce véhicule constitue un des nombreux lots qui seront vendus dans un ordre précis par la maison de vente aux enchères.

Une fois que la vente débute, chaque véhicule démarre avec une présentation au public (souvent en défilant sur un podium, en dynamique ou poussée), avec un prix spécifique fixé : la mise à prix. C’est alors que commence la vente aux enchères à proprement parler, un moment parfois tendu où les enchérisseurs surenchérissent entre eux pour acquérir le lot désiré. Il y a deux issues pour un lot lors d’une vente aux enchères : soit le lot est adjugé et est donc vendu, soit il est retiré et n’a pas trouvé preneur (prix de réserve non atteint, par exemple). Une fois que l’enchère a été actée par le commissaire-priseur, celle-ci est définitive. Il n’y a donc pas de délai de rétractation.

De nos jours, les ventes aux enchères ont beaucoup évolué grâce aux nouvelles technologies. Auparavant, une présence physique en salle de vente était forcément obligatoire, ce qui pouvait être un frein pour beaucoup d’enchérisseurs. Un simple geste dans le cadre de la vente aux enchères fait de vous un enchérisseur (ce n’est donc pas le bon moment de saluer votre ami au loin). De nos jours, grâce au téléphone et à internet, il est possible de s’inscrire à une vente aux enchères et enchérir sur des lots sans être physiquement présent. 
En ce sens, ces nouvelles technologies ont permis aux ventes aux enchères de s’internationaliser et de s’ouvrir au monde et donc à un vivier de potentiels acquéreurs encore plus large. Quant aux passionnés et amateurs éloignés géographiquement, ils peuvent désormais suivre la vente aux enchères en direct en ligne.

Bien que les ventes aux enchères européennes sont bien éloignées des show américains qui s’apparentent presque à de la vente de bétail, il s’agit d’un moment privilégié pour suivre l’actualité automobile et se faire une idée des tendances du marché.Les ventes aux enchères sont de bons indicateurs des prix du marché. Que vous soyez simple spectateur ou acteur, il est intéressant de se tenir au courant des prix pratiqués sur certains modèles. Ces dernières années, beaucoup ont reproché aux ventes aux enchères leur côté spéculateur, qui faisaient grimper les prix de certaines autos de collection. Certains parlaient même de bulle spéculative. Mais de nos jours, les prix semblent avoir globalement diminué pour atteindre des niveaux jugés corrects. Preuve encore une fois que les ventes aux enchères sont de bons indicateurs des prix du marché, et témoignent de sa bonne santé ou, au contraire, d’une période difficile.


Les Acteurs

Les commissaires-priseurs sont des professionnels assermentés, ce qui incarne un gage de sérieux et de sécurité. Ils représentent des maisons de vente aux enchères. Certaines sont spécialisées dans les véhicules de collection, d’autres sont généralistes et possèdent un département auto, mais toutes ont pour rôle de mettre en relation un vendeur et un acquéreur, dans un rôle d’intermédiaire. La plupart des maisons organisent plusieurs ventes aux enchères à travers l’année, parfois à thèmes, et très souvent en parallèle à d’autres événements automobile (comme à Rétromobile ou pendant la CarWeek etc…).

Mais pourquoi donc faire appel à une maison de vente aux enchères ? La réponse semble assez évidente pour le vendeur : la maison de vente offre une grande publicité et une mise en avant. Par ailleurs, leur carnet d’adresse et leur réseau sont autant d’éléments importants qui permettront au plus grand nombre de potentiels intéressés d’être au courant. Malgré de nombreux scandales ayant entaché les ventes aux enchères ces dernières années (gonflement des prix etc…), les grandes maisons disposent d’une bonne réputation et sont synonymes de confiance et de sécurité. Petit tour des plus grandes maison de ventes aux enchères dédiées à l’automobile.


Les maisons de vente

Artcurial

Maison de vente aux enchères française fondée en 1974, Artcurial ne se limite pas aux automobiles (avec sa division Artcurial Motorcars née en 2010) puisqu’elle est également spécialisée dans les oeuvres d’art et objets de collection. La société, dont le siège est situé au rond-point des Champs-Elysées, revendique plusieurs centaines de millions de chiffres d’affaires.

Artcurial Motorcars propose de nombreuses ventes aux enchères automobiles tout au long de l’année, la plus importante étant sans nul doute celle qui se tient lors de l’événement Rétromobile, chaque début d’année. C’est Artcurial qui s’est chargé de vendre la collection de Roger Baillon en 2015, ou encore certaines des voitures issues de la collection du collectionneur de Ferrari, Pierre Bardinon (comme la Ferrari 335 Sport Scaglietti vendue 33 millions d’euros). Artcurial Motorcars est dirigée par Matthieu Lamoure et son équipe de spécialistes, dont la prochaine vente se tiendra le 1er novembre (Automobiles sur les Champs), suivie par Rétromobile le 5 février 2021.

 

Bonhams

Maison de vente britannique fondée en 1793, Bonhams est probablement une des plus vieilles maisons de vente encore en activité sur le vieux continent. Tout comme Artcurial, Bonhams ne se limite pas à l’automobile mais au monde de l’art en général, et revendique un chiffre d’affaires avoisinant le milliard de dollars (en 2013) avec des centaines de ventes aux enchères pendant l’année.
Chaque année, Bonhams organise une vente aux enchères automobile à Paris, au Grand Palais, parallèlement à Rétromobile, mais également lors de la fameuse Car Week aux Etats-Unis ou encore lors des événements de Goodwood. D’ailleurs, leur dernière grande  vente se tiendra à Goodwood le 17 octobre 2020, lors d’un événement spécial dédié à feu Sir Stirling Moss.

 

RM Sotheby’s

Fondée en 1991, RM Sotheby’s (auparavant RM Auctions) est une maison de vente  d’origine canadienne dédiée aux automobiles de luxe, ayant des bureaux un peu partout dans le monde. Cette maison de vente propose souvent des lots de véhicules rares et exclusifs. RM Sotheby’s a détenu de nombreux records pour le véhicule le plus cher vendu dans une vente aux enchères (comme cette Ferrari 250 GTO vendue 48,4 millions de dollars en 2018). Leur prochaine vente se tiendra en Octobre 2020 aux Etats-Unis, dans l’Indiana et va concerner la collection Elkhart (plus de 240 voitures issues d’une collection privée).

 

Aguttes

La maison de vente aux enchères Aguttes a été fondée en 1974 et se revendique comme étant la première maison de vente française sans actionnariat extérieur. En 2019, Aguttes a totalisé un chiffre d’affaire de 66 millions d’euros (année de la vente officielle du centenaire Citroën, menée par la maison Aguttes). Les prochaines ventes se tiendront lors du Salon Epoqu’auto à Lyon les 6, 7 et 8 novembre 2020.

 

Osenat

Le département Automobiles de Collection a été créé au sein de la maison de vente Osenat en 1977, et est vite devenu un des éléments clés de l’activité. Dirigé par Stéphane Pavot, ce département spécialisé dans l’automobile de collection possède une équipe de passionnés venant d’horizons divers. La maison de vente a notamment vendu un châssis de Lamborghini Miura P400s de 1969 début 2020. Leur prochaine vente aux enchères se tiendra à Fontainebleau le 20 octobre 2020.

 


Vendeurs et acquéreurs

Les ventes aux enchères sont ouvertes à toutes et à tous, qu’il s’agisse de particuliers, d’entreprises ou encore de professionnels de l’automobile. La plupart des acheteurs cherchent souvent à faire une bonne affaire. Beaucoup d’entre eux sont de véritables collectionneurs, s’apparentant à des experts, qui cherchent à mettre la main sur un véhicule spécifique, possédant une histoire particulière ou un numéro de châssis particulier. Il y a donc une certaine concurrence où tous les enchérisseurs disposent de la même information, mais pas forcément des mêmes moyens.

Pour le commun des mortels, une des plus grosses difficultés est de se fixer un budget et ne pas le dépasser. L’achat coup de coeur est une réalité, mais ne pas oublier que l’on peut avoir une concurrence féroce d’enchérisseurs tout aussi intéressés que vous. En ce sens, le prix final n’est pas toujours synonyme de prix du marché, puisqu’il peut résulter d’une bataille acharnée entre deux enchérisseurs souhaitant à tout prix acquérir un lot particulier. Par ailleurs, il faut toujours garder en tête que les montants affichés et enchéris ne prennent pas en compte les divers taxes et frais de commission de la maison de vente (pouvant aller jusqu’à 20%).

Quant aux vendeurs, ils sont divers et variés. Du collectionneur souhaitant se séparer d’une ou plusieurs voitures, aux collections entières, aux modèles spécifiques, ou encore des véhicules de dictateurs (comme lors de la vente Bonmont en Suisse par Bonhams en 2018, avec certaines voitures Guinéo-équatoriennes). Cependant, mis à part les ventes de voitures ayant appartenu à des gens célèbres, ou celles qui sont très médiatisées car contenant des lots très rares, l’anonymat du vendeur est toujours conservé (tandis que l’acheteur peut être connu, a fortiori s’il enchérit physiquement dans la salle).


Les voitures concernées

Les voitures proposées aux enchères sont multiples et diverses et traversent absolument toutes les époques, toutes les niches et segments automobiles possibles. Les ventes aux enchères peuvent concerner des véhicules saisis ou accidentés, d’exposition, de flottes d’entreprises, de particuliers, de collection. Il peut s’agir de véhicules d’avant-guerre, décrépis, de course, ou de la dernière hypercar.

Souvent, les véhicules de collection font beaucoup parler d’eux car ils sont rares et parfois chers. Il arrive que certains modèles ultra exclusifs, au palmarès et à l’histoire uniques, dépassent plusieurs millions d’euros. C’est notamment le cas d’anciennes Ferrari de course (comme les 250 GTO ou 250 SWB). Parfois, certains véhicules ont soit appartenu à des célébrités (comme récemment les véhicules ayant appartenu à Johnny Hallyday) soit à des collections prestigieuses (comme la collection de Roger Baillon vendue par Artcurial en 2015).

Mais il n’y a pas que les véhicules classiques ou de collection qui font parler d’eux. Ces dernières années les supercars et hypercars sont devenus les nouveaux fers de lance de certaines maisons de vente. Des modèles rares, à édition limitée, et dont la mise en vente aux enchères fait beaucoup parler (Lamborghini Veneno roadster, Bugatti Veyron, Ferrari FXX etc…). En 2019, un des exemplaires de la mythique McLaren F1 a été adjugé pour un peu plus de 18 millions d’euros lors de la vente RM Sotheby’s en Californie, concomitamment au concours d’élégance de Pebble Beach. L’ajout de ces modèles lors d’une vente aux enchères assure une médiatisation certaine.

Mais bien souvent, ce sont les lots moins ostentatoires qui attirent le plus de collectionneurs. Ceux-ci concernent notamment des youngtimers, des véhicules de plus en plus recherchés, et dont la cote ces dernières années a quelque peu augmenté. La beauté des ventes aux enchères tient également dans leur diversité et hétérogénéité. Car dans une vente aux enchères, il y en a pour tous les goûts : où une Chrysler Model 72 de 1928 peut être proposée parallèlement à une Bugatti Chiron de 2019 et une Jaguar Type-E de 1961.

Quoiqu’il en soit, les véhicules sont vendus en l’état lors d’une vente aux enchères. Ceci signifie qu’aucune réparation n’est effectuée (par conséquent, toute potentielle réparation est à la charge de l’acquéreur). Il est donc nécessaire de faire tout de même attention (même si contrairement aux enchères publiques, il n’y a pas ou peu de véhicules volés ou accidentés). Toutefois, sauf exception évidente (ex : la vente de véhicules de type “sortie de grange” - les fameux “barn find”), la plupart des véhicules vendus sont en bon état. Tous les véhicules ont été certifiés et parfois expertisés par les agents de la maison de vente aux enchères.

D’ailleurs, les maisons de vente insistent beaucoup sur le professionnalisme et la passion de leurs équipes, pour assurer un suivi et historique du véhicule aussi détaillé et précis que possible, afin que les futurs enchérisseurs et acquéreurs possèdent toutes les cartes en main lorsqu’ils décideront de passer à l’action.

Avant de voir le véhicule de vos propres yeux, de nombreuses photos vous présentent les véhicules concernés, souvent dans un catalogue. Ce dernier, élaboré avec transparence par les experts et spécialistes de la maison de vente, vous donnera énormément d’information sur chaque lot, et vous permettra de vous faire un avis éclairé lors de l’exposition publique des lots. Avant que la vente aux enchères ne se tienne à proprement parler, il est possible, sur demande, d’ouvrir les portes ou encore de faire démarrer le moteur afin de procéder à certaines vérifications avancées. Mais aucun essai sur route n’est autorisé. C’est donc à l’acheteur de faire ses recherches sur les lots qui l’intéressent, notamment de vérifier tous les éléments disponibles (kilométrage, motorisation, historique, fiabilité du modèle, cote du véhicule…), afin d’éviter les mauvaises surprises.

Top