Daenekindt Car Trading - Un concessionnaire bien dans son époque

Daenekindt Car Trading - Un concessionnaire bien dans son époque

Du plus loin qu’il s’en souvienne, Frederik Daenekindt a toujours voulu avoir son commerce de voiture. Un rêve de gamin qui, comme sa passion pour l’automobile, est arrivé très jeune. Dès l’âge de 4 ans, il considère l’aspirateur familial comme sa première voiture et depuis, cette attirance pour tout ce qui roule ne l’a jamais quitté. Déterminé, il intègre l’école  IVA Driebergen en Hollande, un établissement très réputé en Europe pour se former à travailler aux métiers de l’automobile. À la fin de ses études, alors qu’il n’a que 16 ans, il fait ses premières armes en tant que stagiaire chez le concessionnaire Mercedes-Benz de Bruges. Il est ensuite embauché à l’atelier puis gravit tous les échelons jusqu’à devenir vendeur de voitures d’occasion en1997, après avoir fait 6 mois en tant que vendeur de voitures neuves.

En 2004, alors âgé de 27 ans, il propose a l’un de ses chefs d'ouvrir un centre de Mercedes d'occasion dans une nouvelle concession qui vient d’être rachetée par le concessionnaire. À son grand étonnement, son idée est rejetée. Contrarié par ce refus, il décide alors de se lancer et d'ouvrir son propre commerce de voitures d’occasion. Après 9 ans passés dans la concession, il possède en effet une bonne expérience du domaine et quelques bons contacts. L'aventure DCT (Daenekindt Car Trading ) commence dans un petit local à Wingene, à côté de Bruges, avec un hangar adjacent pour stockage les véhicules.

Pour démarrer, il s'entoure de quatre gros clients qui le suivent les yeux fermés. L’un est d'origine libanaise, l’autre d'origine allemande, le troisième d'origine autrichienne et le dernier d'origine marocaine. Grâce à l’aide financière de ses quatre clients et à leur réseau, Frederik démarre l’achat et la vente de véhicule en favorisant l’export. 

Gros bosseur, notre homme arrive tous les matins à 6h au magasin et part souvent pour l'étranger afin de trouver les véhicules très demandés au Liban, au Maroc et en Autriche. Des marchés dont les portes lui sont ouvertes grâce à ses contacts et à ses partenaires financiers. Son business modèle est alors énormément basé sur le véhicule d'exportation. Pour s’approvisionner, à l’heure où l’internet ne faisait que balbutier, Frederik faisait les ventes aux enchères et récupérait de nombreux véhicules de leasing, de grosses berlines très kilométrées qui partaient facilement au Liban et au Maroc.Il achète énormément en Allemagne et commence à se tailler une réputation, non seulement pour le volume de voitures qu’il achète et revend, mais aussi pour la qualité des véhicules qu’ils proposent, tous fiables, propres et bien entretenus. En 2004, il n'y avait pas d’internet.

Deux ans après le lancement, DCT enregistre une très belle progression si bien qu’il investit dans l'achat d'un terrain à Wielsbeke. L’emplacement est stratégique, à 30 min de Lille, au centre du triangle économique de l'ouest de la Belgique. Les démarches administratives traînent un peu et ce n’est finalement qu’en 2008 que les travaux commencent. Malheureusement, c’est à ce moment même que la crise économique internationale vient frapper à la porte. Trois de ses partenaires s’écroulent et son modèle économique suit le même chemin. Face à cette situation, Frederik comprend qu’il doit changer sa manière de fonctionner. Il décide alors de se recentrer sur le marché belge en proposant des véhicules premium exceptionnels, voire uniques, et dotés d’une traçabilité sans faille. Chez la plupart des vendeurs de voitures en Belgique le stock en vente est un stock de concession, il n'y a pas de dépôt-vente et DCT décide de suivre le même système avec un stock de véhicules haut de gamme dans un état irréprochable et toutes garanties 12 mois. Frederik aime le travail bien fait et le moindre problème est immédiatement réglé, réparé, voire remboursé si le problème est important. 

Les véhicules proposés sont tous certifiés non accidentés, bénéficient d’un historique complet et 30% de son stock est constitué de voitures quasi neuves avec environ 1000 km au compteur. Notre homme apporte également une grande importance à l’accueil du client et au service. Dès 2008, il propose des services d’atelier, de réparation, de detailing ou encore de préparation. Pour cela, il rencontre tous les réparateurs automobiles des alentours et en choisit quelques-uns pour assurer un service d'entretien et d'atelier digne de la qualité de service offerte par DCT. 
Frederik a aussi tissé un impressionnant réseau d’indépendants qui travaillent à 80% pour lui pour l’aider à s’approvisionner en véhicules. Le tout est géré par un coordinateur alors qu’un vendeur est basé dans le show room et un préparateur s’occupe des modèles qui arrivent à la vente.

L’une des vertus de notre homme, c’est aussi sa capacité à travailler et à entretenir de bonnes relations avec tout le monde. Ainsi, en 2012, l’un de ses anciens collaborateurs au garage Mercedes exprime l’envie de se lancer dans l’entrepreneuriat. Frederik lui propose alors de monter ensemble à parts égales le même business modèle de DCT mais à un autre endroit en Belgique, tout aussi stratégique. Avec Rick Van Landschoot, il lance ainsi en 2012, sous l'enseigne DCT, un show room et un espace atelier animé par des indépendants situé à Maldegen. La formule fonctionne et sept ans plus tard ils déménagent à 200m de là pour devenir propriétaires et font appel à un architecte pour reprendre les mêmes lignes que la première concession DCT.

Échaudé par la crise de 2008, Frederik se positionne dès que possible sur les futurs marchés. Depuis 2020, il propose ainsi avec Rik des véhicules électriques et même leur entretien. Ils envisagent également de s’équiper prochainement d’un super chargeur à Maldegen. Il offre aussi désormais un service de location longue durée pour les clients qui ne souhaitent pas acheter une automobile.
Bref, un modèle toujours en mouvement, mais qui fonctionne. DCT propose en permanence un stock de plus de 100 véhicules premium de différentes marques et de son côté, Frederik a bien réalisé son rêve, celui d’avoir son propre commerce de jouets pour les grands. 

Le Grand Tour et le Petit Tour

En dehors du commerce, DCT est à l'origine d’un rallye automobile unique en son genre puisque Frederik et cinq amis ont créé un rallye en voiture type oldtimer pour faire le tour de l'Europe sur 25 ans. L’ensemble se déroule de manière plutôt élitiste avec de très beaux partenaires, une assistance et des haltes gastronomiques. Lancé en 2016, l’évènement regroupe 70 véhicules avec deux personnes par voitures max. Les véhicules sont acheminés et ramenés à l'endroit ou l'étape de l'année s'arrête pour reprendre l'année suivante. Ce rallye se déroule sur 4 jours en mai, les places sont par défaut attribuées aux participants de l'année précédente et les nouvelles places disponibles sont attribuées sur connaissance. Sur ce rallye, pas de coté bling bling mais une approche simple basée sur la convivialité et l'envie de vivre un bon moment autour d'une passion commune.

Devant le succès rencontré par le Grand Tour, DCT organise une formule plus petite le Petit Tour où se sont des couples qui font le tour de différents pays en 1 voire 2 journées.

DCT
Ooigemstraat 6 8710 Wielsbeke - Belgique
Tel : 00323256443333
www.dct.be/fr