Rolls-Royce Dawn, L’élégance ultime

Rolls-Royce Dawn, L’élégance ultime

Au sein du monde automobile, Rolls-Royce fait sans doute office d’exception tant ses modèles sont auréolés de succès. Même après être passé sous le giron de BMW en 2003, Rolls-Royce n’a jamais dévié de sa philosophie artisanale et luxueuse. La Rolls-Royce Dawn est un cabriolet 4 places dérivé de la Rolls-Royce Wraith dont le but est d’enrichir la gamme du constructeur anglais pour combler les envies de liberté de ses clients. Difficile de rivaliser avec elle, à commencer par son prix affiché à 332,000 euros.

Sortie en 2015, la Rolls-Royce Dawn est très similaire à la Wraith coupé, notamment au niveau de la face avant. Pourtant, elle possède 70% d’éléments différents de sa contrepartie coupé, notamment les portes antagonistes refermables avec un bouton à partir de l’intérieur (les fameuses “suicide doors”) ou encore le sempiternel Spirit of Ecstasy au-dessus de l’imposante calandre. L’essentiel des changements esthétiques se retrouvent de profil et vers cet arrière plus musclé. Une poupe énorme inspirée du milieu nautique (couvercle de capote doublé de lames de bois, optionnel), avec un hayon de coffre assez particulier. La capote en toile est d’une grande qualité, une fois refermée en 22 secondes dans un silence total et en roulant jusqu’à 50 km/h, l’habitacle est complètement insonorisé.

Dans l’habitacle, le nom Rolls-Royce prend tout son sens tant il s’agit d’un véritable petit cocon mêlant modernité et tradition. La multitude et la qualité des cuirs, les boiseries en noyer de Nouvelle-Guinée, la moquette au sol, logos de la marque brodés sur les appuie-tête. Inutile de vous préciser que les sièges sont molletonnés, larges, chauffés, ventilés et massants. Il y a quatre vrais sièges, et chaque occupant y est installé à la perfection. Un coffre de 295L est suffisant pour vos virées et trajets du quotidien. Pour couronner l’expérience, tout est personnalisable dans une Rolls-Royce. Côté instrumentation, trois cadrans et un large écran tactile caché derrière un panneau à fermeture électrique. Ceci dit, les fonctionnalités et l’ergonomie des technologies fournies par BMW commencent à faire sentir le poids des années. La planche de bord se veut minimaliste, sans gadgets superflus, tandis que l’énorme volant accapare votre fascination et envie de conduire.

Côté motorisation, Rolls-Royce ne plaisante pas, avec un V12 bi-turbo 6,6L développant 565 chevaux au couple maximal de 780 Nm (la version “Black Badge” fait encore mieux : 601 chevaux pour 840 Nm). Il fallait au moins ça pour déplacer cet imposant cabriolet de 2,560 kg (l’auto la plus lourde de notre dossier) ! Si le poids est supérieur à la moyenne, ce n’est pas le cas des performances : 5 secondes pour le 0 à 100 km/h. Contrairement aux premières impressions de paquebot, l’unique cabriolet 4 places de Goodwood est un plaisir à conduire, et n’est pas exclusivement réservée à une clientèle vieillissante, bien au contraire ! Et autant en profiter car pour le moment, il ne semble pas y avoir de nouveauté en ce sens prévue.

Fiche technique : 
Moteur : V12 6,6L
Puissance : 565 ch
Couple : 780 Nm
0-100 km/h5 sec
Vmax : 250 km/h
Coffre : 295L
Poids : 2560 kg
Lxlxh : 5285 x 1947 x 1570 mm
Prix : 332,000 euros

Top