Audi e-Tron vs. BMW iX vs. Mercedes EQC, le comparatif 2021 des SUV électriques

Audi e-Tron vs. BMW iX vs. Mercedes EQC, le comparatif 2021 des SUV électriques

Audi e-Tron Sportback 55 Quattro

L’eTron bonifié

L’e-Tron Sportback est une version coupé de l’Audi e-Tron, dont la version la plus sportive est l’e-Tron Sportback 55 Quattro, disponible à partir de 86,480 euros. L’e-Tron Sportback est beaucoup plus aérodynamique compte tenu de sa silhouette coupé. Pourtant les dimensions sont plus ou moins inchangées (même s’il perd 45L de volume de chargement). Cependant, les pare-chocs avant et arrière sont caractéristiques des nouveaux modèles Sportback Audi. Grâce à la technologie LED Digital Matrix (proposée de série pour la première fois), l’éclairage des phares optiques est toujours aussi précis et intelligent.

Dans l’habitacle, l’habitabilité évolue peu par rapport à un e-Tron classique malgré la ligne de toit fuyante : aucune perte d’espace pour cette 5 places. De série l’auto possède l’Audi Virtual Cockpit, combiné à un écran de 10,1 pouces. De nombreuses aides à la conduite viennent parfaire l’équipement de série du véhicule en matière de technologies. Cette version revendique une autonomie de 448 km en cycle WLTP. 

Sous le capot, on y trouve deux moteurs électriques (un sur chaque essieu) pouvant développer une puissance cumulée de 360 chevaux (408 max avec la fonction boost) pour un couple maximal de 664 Nm. Côté performance, le SUV peut abattre le 0 à 100 km/h en 6,6 secondes (5,7 avec le mode Sport).


BMW iX

Un nouveau genre

Le BMW iX aimerait concurrencer la Model X de Tesla, mais ce SUV électrique d’un nouveau genre doit d’abord se mesurer à ses pairs allemands. Avec une plateforme entièrement nouvelle et partagée avec aucun autre modèle BMW, le SUV bavarois est singulier et mélange les styles. Une calandre de Série 4, un gabarit proche du X5, un arrière évoquant l’i3 … Le BMW iX est un condensé de genres, dont l’autonomie annoncée de 630 km (dans sa version la plus puissante) est de loin la plus grande par rapport à ses concurrentes directes allemandes.

Le nouvel intérieur offre un habitacle épuré et résolument high-tech. Un double écran sur la planche de bord marque la disparition de grand nombre de boutons physiques, tandis que le volant hexagonal est inhabituel. Avec son empattement de 3 mètres, l’auto offre une habitabilité digne d’une grande berline. Par ailleurs, son coffre de 500 L offre une polyvalence somme toute assez proche avec les concurrentes sur ce segment.

Dans sa version iX xDrive50, le SUV est équipé d’une batterie de 105,2 kWh, ce qui lui permet de développer une puissance de 523 chevaux pour un couple maximal de 800 Nm. Ici aussi, c’est la plus puissante des allemandes électriques (mais également la plus chère). En ce sens, BMW se singularise déjà en matière de sportivité électrique par rapport à ses rivaux, tout en misant sur un style esthétique caractéristique.


Mercedes-Benz EQC 

Première électrique à l’étoile

La Mercedes-Benz EQC est le premier SUV 100% électrique de la marque à l’étoile doté de quatre roues motrices. Cette auto respire la modernité avec des lignes fluides inspirées de celles d’un GLC. Le constructeur allemand propose deux types de calandres, rehaussées par un bandeau noir et des prises d’air latérale (purement esthétique vu qu’aucun refroidissement n’est nécessaire). Son arrière tout en rondeur est aussi imposant qu’il est efficient.

L’habitacle est confortable, spacieux et élégant, conforme au standing de Mercedes-Benz. Les aérateurs ronds ont disparu du GLC, pour un habitacle plus fluide et minimaliste. Place au tout-numérique avec une double dalle digitale et l’interface MBUX de dernière génération. Un florilège de gadgets fait son apparition. La conduite du véhicule devient liée à votre parcours, et s’adapte continuellement selon ce que vous faites et votre façon de conduire. L’EQC se veut également polyvalent puisqu’il propose un bon volume de chargement de 505 L, suffisant pour tous types de voyages. 

Niveau motorisation, le Mercedes-Benz EQC 400 4Matic propose deux moteurs électriques asynchrones (un sur chaque essieu) pour une puissance cumulée de 408 chevaux et un couple de 760 Nm. Sa batterie de 80 kWh, vous donnera une autonomie de 300 km en conditions réelles.