Opel Omega Lotus, Une routière radicale

Opel Omega Lotus, Une routière radicale

Le constructeur allemand a tenté de se faire une place parmi les constructeurs allemands avec sa berline Omega, mais a réellement épaté la galerie avec son Omega Lotus, une version radicale de la routière, apparue en 1990 en série limitée. L’auto est le fruit d’un partenariat avec Lotus, appelé en renfort pour dynamiser la silhouette de l’Omega, qui devient plus agressive : grilles de refroidissement sur le capot, ailes élargies etc.

Dans l’habitacle, la climatisation est fournie de série, et l’Opel Omega Lotus est spacieuse et agréable (accueillant 4 passagers), sans pour autant réussir à égaler les autres constructeurs germaniques premium.

En revanche, sous le capot, c’est le changement : on y trouve le 6 cylindres en ligne métamorphosé, développant 376 chevaux pour un couple maximum de 557 Nm. La boîte manuelle ZF à six rapports issue de la Corvette ZR1 transmettait la puissance aux roues. En d’autres termes, une berline qui était une véritable furie avec des performances dignes d’une Ferrari à l’époque. Véritable collector et série limitée, cette auto saura satisfaire le plus exigeant des collectionneurs, bien qu’elle soit quelque peu oubliée de nos jours.

Fiche Technique : 
Moteur : 4 cyl 3,6 L
Puissance : 376 ch
Couple : 557 Nm
0 à 100 km/h : 5,8 sec
Vmax : 284 km/h
Poids : 1610 kg