Lotus Elan, M100 Difficile existence

Lotus Elan, M100 Difficile existence

La Lotus Elan est née d’une difficulté financière de Lotus, qui cherchait avec ce coupé cabriolet à se relancer. Malheureusement, la Lotus Elan n’a pas réellement su reconquérir son public à sa sortie, souffrant de la concurrence de la Mazda MX5. Pourtant elle est de nos jours devenue une petite voiture de collection (4700 exemplaires à peine), équilibrée et agréable à conduire (châssis très efficace).

Avec une carrosserie en fibre de verre, son look atypique (large, porte-à-faux réduits et empattement court) ne laisse pas indifférent. Volant trois branches, excellente position de conduite, l’Elan M100 est un cabriolet aguicheur à la finition surprenante. Sous le capot, l’auto possède un moteur 4 cylindres d’origine japonaise développant 165 chevaux pour un couple maximal de 200 Nm. Ses performances n’avait rien à envier aux sportives du début des années 90, avec un 0 à 100 km/h abattu en 7 secondes. Fiable, cette Elan M100 est une traction aux antipodes avec les propulsions, qui étaient pourtant le fer de lance du constructeur anglais. De quoi expliquer en partie son échec commercial (puisqu’il s’agit tout de même d’une traction très efficace pour l’époque).

Fiche Technique : 
Moteur : 4 cyl 1,5 L
Puissance : 165 ch
Couple : 200 Nm
0 à 100 km/h : 7,0 sec
Vmax : 220 km/h
Poids : 1020 kg