Land Rover Defender, Le tout-terrain idéal

Land Rover Defender, Le tout-terrain idéal

L’histoire du Defender débute réellement en 1990, avec cette Phase 2 remplaçant les premiers Land Rover 90 et 110 des années 80 (qui ne s'appelaient pas encore Defender à cette époque là). Ce véhicule est devenu une icône du tout-terrain, habitué aux éléments et prêt à relever tous les défis. Qu’il s’agisse de tracter des charges lourdes, effectuer des franchissements, le Defender l’a fait mieux que quiconque, avec ses lignes cubiques et simples.

Dans l’habitacle, le Defender reste assez sobre, mais toutefois confortable. L’assise en position haute offre une grande visibilité. Sous le capot, on trouve un bloc diesel 4 cylindres en ligne développant 122 chevaux pour un couple maximal de 360 Nm. Avec un poids flirtant avec les deux tonnes, le Defender n’excelle pas particulièrement en matière de performances pures, puisque sa véritable raison d’être réside dans ses capacités de véhicule tout-terrain. Les principaux changements par rapport aux précédents modèles (les Land Rover 90 et Land Rover 110) sont le rajout de trains roulants qui remplacent les essieux rigides.

Fiche Technique : 
Moteur : 4 cyl 2,2 L
Puissance : 122 ch
Couple : 360 Nm
0 à 100 km/h : 15,8 sec
Vmax : 145 km/h
Poids : 1912 kg