McLaren Senna GTR  / Aston Martin Valkyrie AMR PRO

McLaren Senna GTR / Aston Martin Valkyrie AMR PRO

Les constructeurs britanniques savent certes faire du luxe comme personne d’autre, mais ils ont également des compétences en matière de voitures ultra-radicales. Que ce soit McLaren, Aston Martin, Jaguar ou Bentley, beaucoup ont eu une histoire en sport automobile, parfois riche et fructueuse. Mais à l’ère moderne, seuls McLaren et Aston Martin peuvent encore se battre sur ce segment très concurrentiel. Nous attendons avec impatience que ces modèles sortent des usines. D’ailleurs, il y a peu, Aston Martin a confirmé qu’ils allaient participer à la future catégorie Hypercar du championnat d’endurance (WEC) avec une version de leur Valkyrie, adaptée à la course.

Look

La McLaren Senna GTR est peut-être la McLaren la plus ultime jamais conçue, après la P1 GTR. L’ère des track-cars est là, avec un design taillé à la serpe et des pneus slick. La Senna GTR est dérivée de la Senna et reprend son look atypique en le poussant à l’extrême, sans les contraintes de la législation sur les véhicules routiers. Lame avant ultra fine en carbone, énorme diffuseur directement relié à l’aileron gigantesque, la Senna GTR est un véritable monstre avec un appui aérodynamique de 1000 kg à 250 km/h.

Dans sa variante AMR PRO, la Valkyrie est exclusivement réservée au circuit. Elle reprend les lignes de la Valkyrie routière, mais est grandement améliorée. Plusieures améliorations aérodynamiques sont à noter, notamment cet aileron de requin que l’on voit de plus en plus sur les autos de course. Par ailleurs, son ratio poids-puissance est supérieur à 1 !

Intérieur

Il s’agit ici de voitures de circuit, donc la chasse aux kilos superflus s’est notamment effectuée à l’intérieur. Sur la Senna GTR, l’écran tactile et le système audio qui étaient sur la Senna ont été enlevés afin de gagner 10 kg. L’unique siège est en fibre de carbone, et un harnais de sécurité remplace les traditionnelles ceintures (il est possible de rajouter un siège passager, sur demande et sans frais).

Quant à l’Aston Martin Valkyrie AMR PRO, son habitacle est une petite bulle en fibre de carbone assez difficile d’accès. Presque comme une véritable voiture d’endurance. Très peu de choses circulent encore sur la version finale de l’auto, qui devrait sortir en 2020 (alors que les Senna GTR ont déjà été officialisées).

Motorisation

La Senna GTR embarque un moteur que l’on connaît bien, puisqu’il s’agit du fameux V8 4,0 L biturbo, qui a bien évidemment été amélioré. Au programme, 825 chevaux pour 800 Nm de couple. D’autant plus impressionnant lorsque l’on sait que l’auto ne pèse que 1180 kg, ce qui en fait une pistarde redoutable.

Aston Martin ne nous en dit pas trop sur la motorisation de la Valkyrie AMR PRO, si ce n’est qu’il s’agira évidemment du V12 de la Valkyrie, légèrement modifié. On parle d’un V12 de plus de 1000 chevaux permettant à la voiture d’atteindre les 362 km/h. Il se murmure aussi que ses performances ont d’ailleurs été sous-estimées.

L’avis de la rédaction

La Valkyrie AMR PRO est plus rare, avec seulement 25 unités dans le monde, alors que la McLaren Senna GTR sera construite à 150 unités. L’exclusivité est une chose, mais elle fait également exploser le prix de la Valkyrie. Cependant, c’est une auto qui est très attendue par tout un chacun, contrairement à la McLaren Senna GTR. En matière de track car ultra-sportive, notre choix se porte donc vers celle que tout le monde attend : l’Aston Martin Valkyrie AMR PRO.

Lotus Evora
Lotus Evora

McLaren
McLaren

Top