L'essentiel : Audi le sytème quattro pour le RS, ....

L'essentiel : Audi le sytème quattro pour le RS, ....

Audi

Le système Quattro pour le badge RS

Avec le temps, les Audi badgées RS ont quelque peu évolué : elles sont passées de véhicules sportifs à sensation à de véritables bêtes de performance qui mettent en avant la sécurité. C’est pour ça qu’Audi Sport a toujours une préférence pour la transmission intégrale Quattro sur les modèles RS, malgré les très paradoxales Audi R8 RWS et R8 RWD (des R8 propulsion). L’héritage du système Quattro est fortement lié au badge RS, et permet une conduite plus sûre, malgré certaines évolutions, comme sur la dernière RS6 (répartition de puissance de 40% à l’avant et 60% à l’arrière).

Les prix de l’Audi Q5 restylé

Audi a récemment dévoilé son Q5 restylé. Le SUV évolue de manière très discrète, avec de très légers remaniements et, pour l’heure, une unique motorisation avec hybridation légère (4 cyl 2,0L TDI de 204 chevaux), avec trois autres blocs thermiques censés arriver. Le constructeur allemand a toutefois déjà révélé le prix de son Audi Q5 40 TDI en finition Design, qui débute à 55,100 euros. La finition S-Line quant à elle vous coûtera 60,000 euros et possède davantage d’équipements de série.

 

Rachat complet par le groupe VW

Ce n’est un secret pour personne que le constructeur d’Ingolstadt était partiellement détenu par le groupe Volkswagen depuis 1964. D’année en année, ce dernier augmente petit à petit sa participation au capital de la marque aux anneaux. Il ne reste que 0,36% de parts au groupe VW pour posséder à 100% Audi. Ce rachat total devrait avoir lieu cet été, pour un prix d’environ 240 millions d’euros (avec une belle prime pour les actionnaires minoritaires) et sera validé par l’assemblée générale annuelle du constructeur d’Ingolstadt.


BMW

Nouveaux blocs diesel sur la bmw Série 7

Suite au restylage de sa dernière Série 7 dont la calandre volumineuse fait encore jaser, le constructeur allemand poursuit son évolution avec l’arrivée de nouveaux blocs six cylindres diesel. Ces moteurs diesel sont associés à un système de micro-hybridation 48v avec un démarreur-générateur intégré. Ces deux nouveaux blocs développent respectivement 286 chevaux pour 650 Nm de couple (sur les 730d, 730d xDrive, 730Ld et 730Ld xDrive) et 340 chevaux pour 700 Nm (uniquement sur la BMW 740d xDrive). Au programme, moins de rejets polluants et une consommation en baisse.

BMW accélère sa transition énergétique

La marque de Munich accélère son calendrier en matière d’électromobilité avec une nouvelle échéance d’ici 2022. En effet, BMW souhaite produire jusqu’à 500,000 voitures électrifiées par an dans sa gigantesque usine de Dingolfing, qui produisait l’i3. Ce résultat passera par une augmentation de la surface de production, des travailleurs dédiés mais également par la mise en place d’un centre de compétences concernant la production des moteurs et batteries. L’objectif est de produire tout type de véhicule sur la même chaîne de production, du thermique à l'électrique en passant par l’hybride-rechargeable.

Plateforme électrique commune souhaitée

Le constructeur allemand n’a jamais caché sa méfiance vis-à-vis de l’électrique. C’est sans doute pourquoi BMW a choisi de développer ses voitures électriques à partir de modèles existants (comme le futur iX3 sur base de X3). Forcément, ceci génère quelques contraintes et difficultés, notamment pour placer les batteries. Ceci explique pourquoi des discussions en interne pousseraient BMW à développer sa propre plateforme électrique dédiée, qui puisse être commune à plusieurs modèles et faciliterait l’habitabilité et l’intégration des composants électriques.

 


Mercedes

Mercedes-AMG présente le eTurbo

La division sportive de Mercedes-Benz, qui veille aux normes en matière de pollution tout en visant la performance, vient de présenter un turbocompresseur électrifié directement inspiré de la Formule 1, avec un moteur électrique de 4 centimètres à peine ! Concrètement, cet eTurbo devrait améliorer la réponse de l’accélérateur, en supprimant le temps de déclenchement du turbo (le fameux “turbo lag”). En effet, ce dernier sera prêt et chargé au moment de l’accélération à n’importe quel régime moteur. La marque n’a pas encore communiqué sur quel sera le premier modèle AMG à en être équipé.

 

La future Classe S dévoile son multimédia

Nous vivons une époque où la technologie est omniprésente, et le fleuron de la marque à l’étoile se doit d’être bien équipé. La future Classe S va inaugurer la seconde génération du système MBUX, amélioré avec réalité augmentée (3D réelle contrairement à l’i-cockpit de Peugeot qui simule les trois dimensions) ou encore l’identification des personnes à facteurs multiples (visage, voix, empreinte digitale etc..), assistant vocal et écrans indépendants. Chaque passager arrière aura un écran indépendant et identique à celui du conducteur.

Des licenciements à prévoir

Suite à la crise du Coronavirus, le directeur des ressources humaines de Mercedes-Benz a annoncé qu’une restructuration de grande ampleur était inévitable. Alors que 10,000 suppressions de postes étaient prévues, la crise vient aggraver la situation, et de nombreux licenciements sont donc à prévoir. Pour certains, il s’agirait de licencier plus que nécessaire, tandis que Mercedes-Benz assure devoir faire face à de multiples difficultés : électromobilité, positionnement concurrentiel des coûts, et désormais la crise internationale.

Top