Faire des réparations avec des pièces d'occasion : nos conseils

Faire des réparations avec des pièces d'occasion : nos conseils

Réparer sa voiture avec des pièces de rechange d'occasion, c'est aussi faire marcher l'économie circulaire (PIEC). Les garagistes sont même tenus de vous proposer systématiquement une pièce issue de ce circuit lorsque votre voiture : les clients quant à eux, ont le choix d'opter ou non pour cette solution. Opter pour des pièces de voiture d'occasion est un geste éco-responsable qui permet de donner une seconde vie à des éléments dont la carcasse est allée à la casse, qui sont pourtant encore utilisables. C'est aussi une bonne astuce pour faire des économies sur l'achat des pièces, notamment si votre véhicule a déjà beaucoup roulé et que ses pièces de rechange coûtent jusqu'à 3 fois moins cher en occasion que sur le marché du neuf.

Mais comment bien choisir ces pièces, sont-elles un frein à la sécurité, et comment éviter de se retrouver avec des pièces inutilisables ?

La boîte de vitesses d'occasion, à choisir avec prudence

La boîte de vitesses est une des unités les plus importantes de la voiture après le moteur. C'est en effet grâce à cet élément qu'il est possible de passer les vitesses lorsque vous roulez avec votre véhicule. Le fait qu'elle soit défaillante peut donc devenir très vite un problème pour vous puisqu'il ne vous sera plus possible de contrôler correctement votre véhicule : le risque d'accident est extrêmement élevé. Il est donc essentiel de procéder à son remplacement le plus vite possible. C'est une pièce qui peut coûter cher neuve, mais il est tout à fait possible d'en trouver d'occasion.

Pour trouver le bon modèle de boîte de vitesses, il suffit la plupart du temps de récupérer le code poinçonné sur l'actuelle pour dénicher la boîte de vitesse d'occasion idéale pour votre voiture auprès des boutiques en ligne de pièces de rechange d'occasion. Ces vendeurs spécialisés vous proposent souvent une garantie comprise entre 1 et 6 mois sur ce type de pièce, toutefois, ce n'est pas le cas de tous. Donc, il est impératif d'opter pour un vendeur qui propose une garantie !

Pièces d'occasion issues de l'économie circulaire : quelles garanties exiger des vendeurs ?

Il est important de préciser que contrairement aux pièces neuves qui disposent d'une garantie d'un an de tous défauts et de tous dommages issus de ces défauts sur les autres éléments de la voiture, les PIEC ne sont pas systématiquement garanties aussi longtemps. Effectivement, leur garantie n'excède généralement pas 6 mois, avec une garantie vice-caché de 5 ans (plus rarement pendant une année). Toutefois, la durée de la garantie peut aussi dépendre du garagiste.

Pour être sûr d'acheter une pièce qui ne soit pas défaillante, il vous faut vérifier sa qualité et sa traçabilité. Il est essentiel d'opter pour des pièces qui soient issues d'un centre de traitement des véhicules hors d'usage (VHU) disposant d'un agrément, qui ont été préparées et analysées avant d'être proposées à la vente. C'est le critère qui vous permettra de vous rassurer quant à la qualité de la pièce que vous allez faire monter.

Sachez que les pièces proposées en échange standard ou ES (comme les pièces électroniques par exemple), doivent avoir fait l'objet d'un reconditionnement comme stipulé par le constructeur. La nature des pièces utilisées doit pouvoir être identifiée par la facture des travaux. Leur garantie est d'un an, de manière générale, mais vous devrez toujours disposer de ces informations avant le début des travaux.

Finalement, sachez que certaines pièces d'occasion telles que la pompe à injection ou la boîte de transfert peuvent bénéficier d'une garantie de 3 mois. Les moteurs et les batteries quant à eux peuvent être garantis jusqu'à 6 mois, tandis que les pièces adaptables qui ne sont pas fabriquées par le constructeur ne sont garanties en moyenne que 3 mois.

Quelles pièces ne peuvent pas être achetées d'occasion ?

Même si la loi prévoit l'obligation pour les garagistes de proposer 2 devis afin de donner la possibilité aux conducteurs de réparer leur voiture avec des pièces d'occasion, certains des éléments du véhicule se doivent d'être réparés avec des pièces neuves. Dans ce cas, vous devez être attentif aux pièces qui peuvent être remplacées, car certaines d'entre elles sont exclues de cette obligation.

Ainsi, sont concernées par ce recours à la seconde main :

  • Les pièces de carrosserie amovibles telles que le capot, les ailes ou les portières… pour celles-ci, il vous faudra ajouter le coût de la main-d'œuvre pour les adapter à la voiture de destination. En effet, il est généralement difficile de trouver la pièce qui soit exactement de la même couleur que la voiture.
  • Les vitrages non-scellés
  • Les pièces de garnissage intérieur de la sellerie
  • Les pièces mécaniques comme le moteur, le démarreur ou l'alternateur qui font depuis longtemps l'objet d'échanges standard.
  • Les pièces électroniques telles que calculateurs, mais dont l'installation devra être impérativement confiée à un professionnel puisqu'ils ne sont pas toujours interchangeables d'une voiture à l'autre. De ce fait, ils auront très souvent besoin de faire l'objet d'une reprogrammation.
  • Les pièces optiques comme les phares ou les rétroviseurs.

Les pièces liées aux éléments de sécurité de la voiture et celles soumises à une usure doivent quant à elles doivent toujours être remplacées par du neuf en raison de leur nature. Votre garagiste ne doit donc pas vous proposer de les substituer à des pièces de rechange d'occasion.

Il s'agit notamment :

  • Des pièces qui font partie des trains roulants, comme les bras de suspension par exemple
  • Des pièces issues des éléments de freinage (plaquettes, disques de frein, maître cylindre…)
  • Des pièces de liaison au sol (amortisseurs)
  • Des kits de distribution
  • Des bougies
  • Des filtres
  • Des courroies d'alternateur
  • De la pompe à eau.

Acheter une pièce d'occasion pour voiture, c'est certes payer moins cher, mais c'est aussi faire un geste pour l'écologie en ne participant pas à la fabrication d'une nouvelle pièce. La dépense en matériaux et en énergies fossiles pour produire et transporter cette pièce est également annulée, ce qui diminuera d'autant l'empreinte carbone du conducteur.

Top