Comprendre le traitement céramique pour voiture en 10 points

Comprendre le traitement céramique pour voiture en 10 points

Longtemps utilisée dans le domaine de l'aérospatiale, notamment dans l'élaboration des tuiles qui font partie intégrante du bouclier thermique enveloppant la face inférieure des navettes spatiales américaines et le bord d'attaque de leurs ailes, la céramique technique est parvenue à trouver sa place dans le secteur de l'automobile. Du fait de ses qualités intrinsèques, notamment sa légèreté relative, son pouvoir hydrophobe et sa grande résistance à l'usure et aux frottements, ce matériau est devenu un incontournable en matière d'entretien auto. Voici 10 points qui vous permettront de mieux comprendre comment fonctionne le traitement céramique, un produit innovant de plus en plus vogue.

Traitement céramique auto : de quoi parle-t-on exactement ?

Utilisée depuis fort longtemps, notamment dans la fabrication de poteries, d'objets d'art, ou encore de porcelaines, et demeurant jusqu'à aujourd'hui une source inépuisable d'inspiration, la céramique a de nombreuses propriétés intéressantes qui ont amené les ingénieurs à imaginer d'autres applications à ce matériau. Ce sont ces propriétés qui lui ont permis de se faire une place dans des secteurs extrêmement exigeants, tels que l'aérospatiale et le nautisme. Actuellement, la céramique occupe une place importante dans le monde de l'automobile.

Les constructeurs auto l'ont d'abord intégrée dans les disques de freins pour en réduire la vitesse d'usure, puis dans les composants de moteur. Très vite, son utilisation s'est étendue au domaine du traitement automobile (carrosserie, jantes, pare-brise…). Depuis qu'il a été mis au point, le traitement céramique n'a cessé de gagner en popularité, du fait de ses nombreux avantages.

Obtenus à partir d'un mélange de nanoparticules de céramique et de solvant, les produits de traitement céramique, une fois appliqués sur la carrosserie, viennent réellement épouser le vernis par une liaison chimique. Tel un bouclier chimique, la couche protectrice ainsi formée qui est à la fois agréablement lisse, solide, dense et difficilement altérable, offre une résistance inégalée aux agressions extérieures.

Cette couche ne manque pas de camoufler les légères imperfections. Elle sublime la carrosserie traitée en accentuant l'intensité et la brillance des teintes. Le bouclier est également déperlant et peut par conséquent limiter l'adhérence des saletés et de l'eau sur la carrosserie. Le véhicule ayant reçu un traitement céramique devient alors plus facile à entretenir et à laver.

traitement céramique automobile haut de gamme

Quels sont les avantages du traitement céramique ?

L'atout majeur du traitement céramique tient au niveau de la protection puissante qu'il crée après son application. La couche protectrice qui vient envelopper la carrosserie traitée est tellement résistante que quasiment aucun élément indésirable ne peut passer à travers : rayons UV, froid, sel, alcalins, shampoings, fientes d'oiseaux, microrayures, produit chimique, frottements, abrasions, goudron…

Puisque les nanoparticules de céramique s'accrochent en profondeur à la surface traitée et se polymérisent dans le vernis d'origine, ce traitement préserve l'apparence vernie de la peinture des différents facteurs favorisant son oxydation naturelle. Il a également la capacité de dissimuler microrayures et tourbillons de peinture, tout en rehaussant esthétiquement la profondeur des teintes et la brillance de la surface traitée.

Un autre avantage de ce traitement révolutionnaire réside dans son caractère hydrophobe. Déperlante, la couche de protection qui recouvre la voiture à l'issue du traitement repousse efficacement l'eau et l'empêche donc de stagner sur la carrosserie. Le véhicule devient alors autonettoyant, ce qui limite à leur strict nécessaire les passages à la station de lavage haute pression. La propriété hydrophobe peut également repousser les résidus de pollution routière, ce qui permet à la voiture de rester plus propre pendant une longue période.

Compte tenu de tout cela, miser sur le traitement céramique, c'est offrir à sa voiture une protection supplémentaire, tout en améliorant son esthétique, mais également de la maintenir en parfait état de propreté le plus longtemps possible, sans passage récurrent à la station de lavage.

À quel type de véhicule se destine le traitement céramique ?

Si tout type de voiture, tant neuve que d'occasion, peut faire l'objet d'un traitement céramique, force est d'admettre que ce produit très novateur fait surtout l'unanimité auprès de propriétaires de véhicules très haut de gamme et de collection. Pour ces véhicules, le traitement céramique est le produit d'entretien et de protection par excellence. À lui seul, il rassemble quasiment toutes les qualités dont les propriétaires ont besoin pour prendre soin de leur véritable bijou : grande résistance chimique et mécanique, hydrophobie, accentuation de brillance, tenue de longue durée…

voiture de luxe

Comment appliquer un traitement céramique sur une carrosserie ?

Pour que le traitement puisse conjuguer tous ses avantages, son application ne doit en aucun cas s'improviser. Et puisque cette opération s'avère particulièrement délicate et ne doit s'opérer que dans les conditions idéales d'hygrométrie, d'éclairage et de température, il est judicieux d'en confier la réalisation à un expert en la matière. Certains produits ne peuvent d'ailleurs être appliqués que par des centres agréés par la marque en question.

En général, on doit préalablement nettoyer, dégraisser, décontaminer et polir (si nécessaire) la surface à traiter. Si jamais elle présente des défauts apparents, le traitement en question ne peut pas les camoufler. Il est alors primordial de les corriger avant l'application. Dès que la surface à traiter est bien préparée, on peut passer au traitement à proprement parler.

Tout d'abord, à l'opposé du vernis classique qui s'applique au pistolet, le traitement céramique requiert l'utilisation d'un applicateur en coton microfibre sur lequel on dépose quelques gouttes de céramique. Pour que l'application puisse se faire efficacement, elle doit strictement s'opérer à froid, dans un endroit abrité. Ce dernier doit être suffisamment lumineux pour que chaque détail soit bien visible.

Puis, il est conseillé d'opter pour la méthode en passes croisées : avec son tampon applicateur, on réalise un premier passage vertical (de haut en bas) sur la surface à traiter, puis un second superposé horizontalement (de gauche à droite). Pour que le produit puisse agir en profondeur et que la formation de liaison chimique avec le vernis d'origine se fasse de manière optimale, il faut le laisser sécher (entre 2 et 5 minutes, selon la température ambiante) avant de l'essuyer à l'aide d'une microfibre propre. Si l'on souhaite créer un bouclier plus résistant et pouvant garantir une protection de longue durée, il est possible d'appliquer le traitement en deux couches.

À l'issue du traitement céramique, il faut laisser sécher la voiture pendant au moins 24 heures, idéalement dans un endroit clos, impeccablement propre et à faible température, pour éviter que des saletés ne viennent s'y accrocher, et pour la mettre à l'abri de l'humidité et du vent. Passé ce délai, il est possible de conduire le véhicule qui, en l'occurrence, profite des propriétés remarquables de la céramique.

Comment appliquer un traitement céramique sur les jantes ?

Là encore, il faut bien préparer la surface à traiter pour que le traitement puisse s'opérer comme il se doit : nettoyage en profondeur, dégraissage, décontamination, polissage si nécessaire. À présent que les jantes sont impeccablement propres, on est prêt à appliquer le traitement qui, dans le cas présent, doit bien entendu être formulé spécialement pour les jantes. Puis, comme lors du traitement céramique de la carrosserie, le traitement des jantes doit se faire dans un lieu particulièrement lumineux, mais à l'abri du vent, de la pluie et du soleil.

Il convient maintenant de prendre un applicateur, toujours en coton microfibre, ou celui qui est livré avec le produit, et d'y verser une faible quantité (10 à 15 gouttes) du traitement céramique spécial jantes. Ensuite, on peut l'appliquer sur toute la surface à traiter (intérieure et extérieure) et laisser le produit agir (le temps nécessaire est normalement indiqué sur la notice d'utilisation) avant de l'essuyer avec un chiffon en microfibre.

À l'aide d'une lampe d'inspection, on doit s'assurer que tous les résidus ont bel et bien été retirés. Si tout s'est bien déroulé, alors on peut recommencer l'application de la même façon pour la couche suivante. Dans le cas contraire, on doit recommencer l'essuyage. Que les jantes soient en alliage, chromées ou en magnésium, l'application d'une seconde couche est préconisée pour qu'elles puissent profiter d'une protection plus complète qui saura résister aux poussières de frein, au film routier, au sel, à la graisse et au goudron.

Quand tout est fait, il suffit de replacer les roues. On doit ensuite patienter au moins 24 heures avant de pouvoir conduire la voiture.

traitement céramique automobile haut de gamme detailing

Les vitres peuvent-elles être traitées à la céramique ?

Pare-brise, vitres latérales, miroirs des rétroviseurs, vitre de la lunette arrière… Les vitres d'un véhicule peuvent également faire l'objet d'un traitement céramique. Ce dernier offre une protection hydrophobe, ce qui permet au conducteur d'avoir une excellente visibilité, même dans les conditions les plus défavorables. Cela rend également ces surfaces vitrées plus faciles à nettoyer. Le produit peut en outre prolonger leur durée de vie.

Pour traiter à la céramique les vitres d'une voiture, un produit spécialement conçu pour les éléments vitrés est nécessaire. Voici les étapes à suivre pour appliquer un traitement céramique pour vitres :

  • préparer la surface à traiter (lavage, décontamination…)
  • appliquer en passes croisées le traitement à l'aide d'un applicateur en microfibre
  • laisser le traitement agir (en respectant le délai indiqué sur la notice)
  • essuyer les résidus à l'aide d'un chiffon en microfibre propre
  • vérifier à l'aide d'une lampe d'inspection
  • répéter toutes ces étapes jusqu'à ce que toutes les surfaces vitrées soient traitées

Une fois toutes les surfaces vitrées traitées, il faut éviter de les exposer à l'eau pendant au moins 2 jours.

Qu'en est-il de la durée de vie du traitement céramique ?

Il n'y a concrètement pas de réponse absolue à cette question. Ce qui est sûr, c'est que les effets du traitement céramique ne sont pas éternels, mais peuvent être durables. La durée de vie d'un traitement céramique varie notamment en fonction de l'environnement dans lequel le véhicule traité circule quotidiennement, ainsi que de la fréquence à laquelle on l'utilise ou on le salit. Dans tous les cas, on estime que le produit peut tenir jusqu'à 5 ans, alors qu'un scellant ou une cire ne dure que 12 mois au maximum.

Comment entretenir un traitement céramique ?

Pour qu'une protection céramique puisse durer dans le temps et que son érosion soit la plus lente possible, il est obligatoire de l'entretenir de façon régulière.

L'entretien peut heureusement se faire facilement et rapidement, car la surface traitée est devenue hydrophobe. Il suffit alors d'utiliser un chiffon en microfibre imprégné d'eau et de produits doux et adaptés (idéalement enrichis en dioxyde de silicium - SiO2) pour la laver efficacement.

Si l'on n'a pas le temps de laver soi-même son véhicule, on peut s'orienter vers une station de lavage à haute pression. En l'occurrence, on doit faire l'impasse sur les shampoings, à moins que leur pH soit neutre ou qu'ils soient à base de céramique. On doit privilégier le rinçage à l'eau déminéralisée. Bien que le traitement céramique soit réputé pour sa résistance chimique, il vaut mieux limiter autant que possible l'utilisation de shampoings trop agressifs puisqu'à la longue, ils finiront par fragiliser la couche protectrice qui enveloppe la surface traitée.

Le passage en rouleau lavant automatique est fortement déconseillé. Dans tous les cas, un lavage régulier ne manquera pas de recharger la protection céramique et d'en préserver l'aspect brillant.

Une fois le lavage terminé, plutôt que de laisser sécher la voiture au soleil, il est conseillé d'utiliser un chiffon microfibre, et ce, même si le traitement résiste aux rayons UV. Et enfin, la protection céramique n'étant pas infaillible, on doit surtout être prudent lorsque l'on conduit son véhicule traité, pour ainsi se préserver des chocs importants.

traitement céramique automobile haut de gamme voiture

Comment supprimer une protection céramique ?

Dans le cas où le traitement ne s'est pas déroulé comme prévu, on n'a pas d'autre choix que de tout recommencer. Mais on doit avant tout supprimer rapidement la couche de céramique déjà appliquée, une tâche qui risque d'être compliquée, car contrairement à un scellant ou une cire, la protection céramique est relativement dure et résistante, sans compter la liaison chimique qui s'est produite avec le vernis d'origine. Fort heureusement, ce ne sont pas les moyens d'y parvenir qui manquent.

Pour venir à bout d'une céramique, on peut miser sur des produits abrasifs spécifiques, sur la décontamination avec de la "Clay Bar" (barre d'argile) ou sur le polissage. La dernière méthode est celle qui est la plus plébiscitée en raison de son efficacité, mais aussi parce que l'on peut en profiter pour préparer la surface pour la nouvelle protection céramique. Compte tenu de la complexité de la suppression d'une protection céramique ratée, l'intervention d'un professionnel est préconisée.

Quels sont les différents cas dans lesquels le traitement céramique est contre-indiqué ?

Le traitement céramique ne doit en aucun cas être appliqué sur une surface endommagée. Comme déjà évoqué plus tôt, ce produit n'est pas conçu pour traiter et dissimuler les défauts d'aspect ou de surface apparents.

Au contraire, le traitement céramique risque de les amplifier et les mettre encore plus en évidence. Voilà pourquoi, avant de traiter à la céramique un véhicule, on doit tout d'abord traiter ces défauts en amont.